Les élections présidentielles

Le respect de la vie privée

 

S’il est une période où la vie privée n’est pas respectée, c’est celle des élections. Les politiciens s’invectivent, s’accusent mutuellement d’agissements crapuleux, de manœuvres frauduleuses, de malversations, de détournements de fonds. Dans le traitement des informations collectées, le journaliste aura à rendre compte de certaines accusations. En cela, la déontologie ne suffira peut-être pas et il devra faire appel à un sens de l’éthique.

 

 

 

 

 

 

Conseils par rapport à la vie privée

- Se demander tout d’abord si l’information que l’on s’apprête à publier ou à diffuser est si importante et justifie que l’on s’intéresse à la vie privée d’une personne
- Se demander si la vie privée de cette personne est un sujet légitime d’intérêt public. Si le public a le droit de connaître cette information. S’il a besoin de la connaître. (Exemples : Un présidentiable qui bat sa femme / Un présidentiable qui vient de divorcer)
- Se demander si la vie privée de cette personne a des répercussions sur la vie publique
- Se demander si l’on n’est pas en train de faire le jeu d’un politicien qui se sert de vous pour salir la réputation d’un adversaire.

 

 

|Contact | Reproduction interdite : Electionspresidentielles .com